Facebook

Engagements qualité

Nos critères de gemmologie

Titulaire du prestigieux diplôme « Polished diamond grader », délivré à Anvers, Romain Pangaud accorde un soin particulier au choix des pierres qui servent à la confection des créations Dorey. Ainsi, chacune des pierres serties sur nos bijoux doivent répondre aux normes les plus strictes de qualité. Taille, couleur et pureté. Notre créateur est en contact permanent avec ses négociants de pierres parcourant le monde afin de trouver les gemmes rare pour vous sublimer.

1) La taille

2) Le poids en Carat

Le poids, exprimé en carats, est l’un des critères les plus importants dans la détermination de la valeur d’un diamant. Un diamant d’1 carat pèse 0,20 gramme. Mais comme les diamants de grande taille sont rares, la valeur des diamants augmente de manière exponentielle.

CT 0,05 0,10 0,20 0,25 0,30 0,40 0,50 0,70
ø m/m 2,5 3,0 3,8 4,1 4,5 4,8 5,2 5,8
h m/m 1,5 1,8 2,3 2,5 2,7 3,0 3,1 3,5
0,90 1,00 1,25 1,50 1,75 2,00 2,50 3,00
6,3 6,5 6,9 7,4 7,8 8,2 8,6 9,4
3,8 3,9 4,3 4,5 4,7 4,9 5,3 5,6

3) La pureté

Un des autres critères de qualité, et donc de valeur, d’un diamant, est sa pureté. Cette pureté est déterminée par le nombre, la position et la taille des inclusions. Bien évidemment, plus le diamant contient d’impuretés et moins il a de valeur.

  • P.1 – I.1 à P.3 – I.3 : les inclusions sont nombreuses ou grandes et visibles à l’oeil nu. Elles affectent la brillance de la pierre.
  • S.I.1 S.I.2 : Les inclusions sont visibles à la loupe de grossissement x10 mais elles n’ont pas d’impact sur la brillance.
  • V.S.1 V.S.2 : Les inclusions sont tellement petites qu’elles sont difficilement détectables à la loupe de grossissement x10.
  • V.V.S.1 V.V.S.2 : Les inclusions sont encore plus petites. Extrêmement difficiles à détecter à la loupe de grossissement x10.
  • I.F. : A la loupe de grossissement x10, les inclusions sont indétectables.

4) La couleur

Attention, il ne s’agit pas là de couleurs de diamants mais plutôt de teinte. Les diamants peuvent aller du blanc exceptionnel à une légère teinte. Néanmoins, il est possible de choisir des diamants « colorés », plus rares, allant du bleu au noir.

5) La proportion

La beauté des diamants provient notamment de leur brillance, liée à la dispersion de la lumière dans le prisme qu’ils forment. Et cette dispersion dépend principalement de la taille du diamant et des proportions qui découlent de cette taille. Un diamant trop « culassé » ou un diamant trop plat n’autoriseront pas une diffraction optimale de la lumière.

6) La fluorescence

Enfin, le dernier critère de qualité d’un diamant est assez peu connu : il s’agit de sa fluorescence. On teste le diamant aux rayons ultraviolets. Cela permet de vérifier s’il prend alors une teinte particulière, le plus souvent du bleu, mais parfois même du violet, du vert, du jaune ou du orange. Plus la fluorescence est élevée, moins le diamant a de valeur. En effet, il donnera l’impression, à la lumière normale, d’avoir une qualité de couleur supérieure. Nous veillons donc à choisir des pierres d’une fluorescence faible.